Couture

Costume « Jane Austenpunk »

24 octobre 2022 :

Le 4 décembre, je me rends pour la première fois au salon « Uchronicités » qui célèbre le Steampunk. On m’a proposé plusieurs fois d’y aller mais j’avais toujours autre chose ! Cette fois c’est la bonne^^ Pour présenter mes romans, et plus particulièrement le petit dernier Beveridge manor, je concocte un costume mi-1800 mi-steampunk ! Il est pensé pour être le plus confortable possible parce que bon, j’ai pas envie de me taper corset et bottines de rigueur 🙂 Ce sera un mélange de plusieurs influences. La robe, pour commencer, est basée sur une de celles de Marianne dans « Raison et Sentiments » (j’adore tous ses costumes <3), mais avec un tissu super commandé sur Spoonflower !

Ce tissu a beaucoup d’avantages (léger, opaque, fluide et infroissable), par contre il a l’inconvénient d’être assez dur à coudre. Du coup je fais le moins de coutures possible, et le haut est patronné sur une seule pièce ! (À l’origine je souhaitais le dos en triangle comme sur le modèle, mais ce sera juste un grand t-shirt :D) Le décolleté et les manches sont cousus à la main.

25 octobre :

Aaaah que les robes de cette époque sont satisfaisantes ! Elles sont rapides à coudre et comme je maîtrise très bien les patrons elles tombent toujours parfaitement^^ Là, même avec ce tissu pas évident, j’ai presque fini en deux jours ! Il ne me reste plus que l’ourlet du bas :

Le décolleté et la taille sont resserrés par des cordons, le tout accessoirisé avec un fond de chemisier à dentelle beige (Merci Lydia !)

14 novembre :

Comme d’habitude j’ai presque fini le costume quand je pense à poster les photos !

J’ai commencé un spencer doublé de laine pour avoir un peu chaud :

J’ai tricoté une capeline :

Et j’ai cousu un réticule Jane Austen-Steampunk-Harry Potter 😀 Il est trop cool, les quatre côtés sont différents !

Et voilà le costume fini ! Je tricoterai peut-être des mitaines ou un béret assorti à la capeline si j’ai le temps :

16 novembre 2022 :

Je viens de terminer un châle pour aller avec !

Couture

Robe de bal des années 1850

À la fin de l’année, le bal d’Hazebrouck sera sur le thème de Noël ! J’aime beaucoup évidemment, par contre j’aime moins les années qu’ils ont choisies : 1850-1870. C’est le grand règne de la crinoline et je n’aime ni les porter ni danser avec ! J’ai donné une robe rose à une amie, et il ne me reste « plus » qu’une robe jaune dorée pour cette époque, genre pas du tout Noël, et pas moyen de l’accessoiriser en conséquence, ça jure affreusement ! Comme ma maman m’a offert plusieurs mètres (parce qu’il en faut beaucoup) de taffetas rouge orangé, j’ai décidé de me coudre une nouvelle robe dedans. Oui, nous sommes en août, mais je préfère m’y prendre tôt pour la tester, et puis avec les années je deviens de plus en plus lente.

10 août 2022 :

Je me suis prise en retard pour la rédaction de l’article, aussi la robe est pratiquement finie alors que ça fait un mois que je bosse dessus. Voici mes principales inspirations, ajoutées à beaucoup de gravures de mon livre chouchou (Eyrolles):

Il y a la dernière robe de Mme Thénardier dans « Les Misérables » (1830), une robe trouvée au hasard du net (1850), et enfin le portrait de la première reine de Belgique (1844). Je souhaite quelque chose de sobre qui puisse couvrir également les années 1840 (adieu les grosses manches) et 1860 (la silhouette n’évolue pas beaucoup, c’est surtout la coiffure).

J’ai commencé par la pièce d’estomac, que finalement je n’aime pas. Au moment de choisir les tissus ils se mariaient bien, et une fois sur le bustier terminé, ça me piquait les yeux !

En même temps que je réalisais une seconde pièce d’estomac, cette fois rouge et noire, j’ai coupé et cousu les pièces du bustier :

La pièce d’estomac s’attache par des pressions, pas envie de me prendre la tête à la coudre ou épingler à chaque fois. Sur mon mannequin, comme d’habitude, pas moyen de fermer au niveau de la taille puisqu’il ne supporte pas le format « corset » ! J’ai monté des manches en deux étages et une jupe très froncée pour mettre le maximum de tissu (4 m), le tout à la main car ma machine n’aime pas les épaisseurs.

Là est arrivée la partie agréable, celle des décorations ! Les manches sont bordées d’un feston brodé à la machine : c’est super joli mais looooong ! En effet, il faut que je découpe les petits arcs de cercle à la main une fois brodés 🙂 Vive ma lampe-loupe ! Et oui, je commence à avoir la vue qui baisse à force de travailler de près, j’ai changé de verres jeudi dernier. Pour les manches toujours, j’ai froncé la partie du dessous avec un élastique, et la partie du dessus en trois zones verticalement :

Elles se tiennent bien et sont bien volumineuses comme ça. Et comme la seconde pièce d’estomac ne me plaisait pas, j’en ai refait une troisième ! J’ai vraiment eu du mal à trouver ce qui allait bien avec ce rouge très particulier, qui varie entre le orange clair et le bordeaux à la lumière. La réponse était dans mes livres de mode historique, le beige, tout simplement ! Là, je suis satisfaite.

J’ai pas encore fixé les pressions !

Le bustier est bordé d’un volant festonné de la même manière que les manches. L’idéal serait de faire un volant assorti dans le bas de la robe mais je ne suis pas sûre d’avoir le courage !

11 août :

Il m’arrive de plus en plus souvent de demander son avis à Mr Perfect pour certains détails de mes créations. Pour le bas de la robe, je lui ai montré ce qu’il était envisageable de faire et il a bien aimé une jupe en deux étages dans ce modèle à droite (1847), avec pleiiiin de volants festonnés 😀 Comme j’ai encore bien le temps devant moi, je m’y suis mise ! Après tout il avait raison, c’est un défi à ma hauteur, et c’est plus beau quand c’est difficile !

Comme je n’ai pas assez de tissu, je me suis un peu cassé la tête pour savoir comment j’allais faire. Alors, j’ai coupé ma jupe en deux (aïe, c’était dur), puis j’ai récupéré la jupe de cette robe rose (que j’aime beaucoup mais ne mets jamais), et je vais y coudre le bas de la robe coupée, augmenté de près d’un mètre pour qu’il y ait plus de volume. Donc là, je suis en train de festonner les bords des deux couches de la même manière que les manches… On se revoit dans trois mois ?

Et là… c’est la petite crinoline !

20 septembre :

Finalement, ma robe s’éloigne assez des modèles choisis avant de la commencer mais elle n’en est que plus personnelle. J’ai terminé la robe en août (je n’ai pas mis trois mois) et puis va comprendre, je l’ai laissée de côté alors qu’il ne me restait plus que la coiffe, qui est pourtant le plus rigolo ! Au départ c’était pour ne pas mettre de perruque, et il s’avère que c’est beaucoup plus joli avec coiffe ET perruque, parce que je n’ai pas encore les cheveux assez longs pour couvrir les oreilles.

Une fois n’est pas coutume j’ai utilisé un patron ! C’est la grande image à droite.

Contrairement aux photos j’ai choisi une perruque brune qui me donne un air de la reine Victoria et est mieux assorti à la couleur de la robe !

On se revoit mi-novembre pour des photos en action !

Couture

Clara Clayton au bal dans « Retour vers le futur III »

12 septembre 2022 :

Voilà deux ans que le tissu de cette robe, créé tout spécialement sur Spoonflower, attend dans mes étagères. Mais en réalité, voilà près de vingt ans que ce projet attend dans ma tête ! J’ai réalisé cette robe une première fois vers 2015, mais je l’ai donnée. Je l’ai regrettée (ça m’arrive souvent de donner des trucs puis de regretter), mais finalement ce n’est pas grave, car cela me permet d’en refaire une meilleure version à ma taille ! Cette fois le tissu est vraiment le bon, et puis je travaille mieux alors je vais essayer de refaire le moindre détail 🙂

J’ai fait plein de captures d’écran et essayer d’être la plus fidèle possible !

13 septembre :

J’ai commencé par la jupe parce que je pensais que ce serait plus simple. Pas vraiment en fait ! Je ne cesse de faire des allers et retours entre les photos et ma couture parce que j’ai dû mal à comprendre comment elle est construite.

Je n’ai pas exactement ce qu’il faut pour la dentelle et je ne trouve pas ce que j’ai en tête sur Internet. Alors j’ai pris cette dentelle trouvée en brocante et coupé le bord au niveau du feston pour qu’elle soit à la bonne taille !

Je trouve ce tissu tellement beau ! C’est Hervé qui m’a aidé à le recréer, oui parce que c’était sacrément mathématique de placer les pois au bon endroit ! J’ai fait une version plus définie que l’originale car au départ j’étais persuadée que c’était flou et beige à cause de l’image dans le film. Pour le ton sépia j’avais bon, mais pour la définition en revanche j’avais tort ! Un ami du forum « Back to the Future » m’a trouvé un gros plan quelques semaines après avoir créé le tissu, et en fait c’est vraiment flou, et surtout monochrome !

Et puis l’an dernier, j’ai aussi découvert par hasard que ce tissu était le même que celui de la robe de Kate Beckinsale dans le téléfilm « Emma » 😀

Si jamais il m’en reste assez (ce dont je doute, mais ce n’est pas impossible), je ferais aussi cette robe^^

14 septembre :

J’ai réalisé des smocks avec des élastiques, c’est plus rapide et me permettra de danser ! Par contre c’est pas évident à poser droit, les fronces du haut de la jupe sont de traviole et j’ai hésité à les recommencer jusqu’à ce que je vois les photos, sur lesquelles franchement je ne remarque rien.

Enfin bref, voilà la jupe au soir :

(Sur la seconde la moitié de la jupe n’est pas encore cousue, je ferai ça demain)

23 septembre :

Alors que j’avais prévu de porter cette robe seulement pour un bal « Belle époque » qui aura lieu à la mi-novembre, mon amoureux vient de m’offrir un Photoshoot avec Christopher Lloyd à la fin du mois ! AAAAAAHhh ! Je saute partout et suis complètement dingue 😀

Great Scott !

Ce qui signifie qu’il me reste un peu plus d’un mois pour terminer ma robe 😀

24 septembre :

Des plis, des élastiques et encore des plis plus tard, j’ai terminé le gros de la jupe ! Je suis particulièrement contente de mes plis couchés dans le bas 🙂

(Est-ce qu’on remarque que j’ai repris les plis de traviole ? Non, mais je vais mieux :D)

30 septembre :

J’ai commencé le bustier il y a trois jours. Les pièces sont compliquées et je n’avais jamais fait des smocks pareils ! Les épaules sont recouvertes d’une même pièce froncée par laquelle j’ai commencé. J’ai coupé une pièce deux fois trop haute puis ai tracé des lignes, que j’ai suivies avec un élastique pris dans une couture en zig-zag. Ensuite j’ai froncé ces élastiques un par un. Malheureusement je me suis rendue compte après les avoir tous fixés que j’avais un peu trop froncé, normalement ça va jusqu’au décolleté ! Du coup je vais peut-être ajouter une fausse pièce par-dessus pour donner l’illustion.

Puis j’ai fait le col, qui est un peu trop petit…

7 octobre :

J’ai avancé un peu chaque jour et je ne suis pas loin de la fin !

À l’intérieur du corsage, j’ai placé deux cordons à coulisser pour que le faux-cul ne tombe pas vers l’arrière et soit parfaitement ajusté au corset :

Comme à l’époque !

J’ai terminé la pièce d’estomac : elle est élastiquée, comme ça je peux enfiler le corsage comme un t-shirt.

Je l’ai brodée au point d’épine, comme dans le film et comme en 1885 !

Voilà où j’en suis ce matin : il manque le tablier, les poignets et la couture de la pièce d’estomac :

Encore une fois, c’est beaucoup plus joli sur moi que sur mon mannequin, parce que c’est parfaitement ajusté sur le corset.

8 octobre :

Je ne sais pas pourquoi mais j’ai cousu les poignets en dernier ! Et pas comme d’habitude : là j’ai cousu des pièces rapportées fixées très rapidement aux manches :

C’est un rectangle du double de la taille souhaité et froncé très serré par des élastiques.

Enfin j’ai cousu le tablier, j’avoue que j’ai un peu galéré pour trouver la bonne forme, mais j’ai réussi !

Et voilà ! J’ai finiiiii ! 😀 Elle est trop belle 😀

Eeeet, cerise sur le gâteau, j’ai la même broche^^

À tout bientôt pour des photos en action !

Couture

Artisanat gaulois – Saison 2

28 avril 2021 :

Cette année je commence ma deuxième saison à l’archéosite, et j’espère bien que ce ne sera pas la dernière !

Photo de Marie-Christine

7 juin 2022 :

Cette année, je suis un peu moins présente car j’ai plein d’autres trucs qui se sont mis les week-ends (tout le monde rattrape le retard Covid), notamment des animations au cours desquelles j’assiste Jean-Pierre Cardinael, qui est tisserand depuis plus de 30 ans à l’archéosite. C’est assez fatiguant mais très enrichissant.

Le week-end dernier nous étions au Luxembourg au Festival Celtique de Beltaine, et c’était vraiment chouette ! On a passé deux jours à expliquer le travail du textile à l’époque des Celtes, et j’ai même été photographiée et filmée par RTL Luxembourg. Ici on peut me voir au journal TV, à partir de la 13ème minute :

Reportage RTL Luxembourg

25 septembre :

Je n’ai vraiment pas posté beaucoup cette année, mais il faut dire que chaque fois que je suis allée à l’archéosite j’ai filé, et que je n’ai pas beaucoup créé de nouveaux objets. j’ai beaucoup de laine maintenant et de plus en plus belle, mais pas grand-chose à montrer^^

En revanche, j’ai acheté ou reçu quelques objets de plus pour mon attirail ! Il y a six nouvelles fusaïoles cuites au week-end expérimental. Elles sont noires, ce que je trouve assez sympa, et les trois sur des bâtons sont des copies de fusaïoles du musée du Cinquantenaire !

Il y a aussi une pique, des fibules créées par un artisan français (et pas des moches créées par Ouam à partir de créoles) et un dévidoir. Celui-là n’est pas attesté à l’époque que je représente, mais il est vachement pratique au quotidien 😀

Couture

Jupe rose 1900

Une amie m’a rendu de vieux costumes. Il y en a deux que je compte reprendre pour les agrandir, plusieurs que je vais donner/dégager, et quelques-uns qui vont servir de base pour quelque chose de différent. Parmi ceux-là il y avait cette robe robe 1900 que je trouve assez moche aujourd’hui :

31 juillet 2022 :

Trop de flonflons, de dentelles et de rubans ! Mais il y avait en revanche une bonne base de jupe. J’ai donc viré le haut (pas sûre d’en faire quelque chose, sauf de la dentelle), la ceinture verte, et coupé la traîne ! Ensuite j’ai coupé une doublure en coton épais pour la ceinture, et essayé d’agrandir et d’arranger comme je le pouvais le système de fermeture du dos : il faut dire que j’ai pris quelques centimètres, et en plus, qu’est-ce que je cousais mal ! 😀

Sur moi, la jupe ferme, mais mon mannequin n’aime pas les corsets ! J’ai enfin cousu un petit nœud dans le reste de la traîne, on ne sait jamais, ça pourra sans doute servir sur le chapeau ou en broche !

Couture

Tablier d’Emma et Harriet (2007)

Je suis fan de l’adaptation d' »Emma » datant de 2007 avec Romola Garaï ! Je trouve les acteurs excellents, l’ambiance modernisée juste ce ce qu’il faut pour dynamiser l’histoire, la bande-son superbe, et les images très belles ! Et puis j’aime bien aussi le format mini-série qui permet de ne pas laisser des personnages ou des bouts de l’intrigue de côté. Les costumes, modernisés aux aussi, me plaisent beaucoup : j’ai depuis longtemps dans mes projets ce tablier qu’Emma et Harriet portent dans un scène où elles peignent (Harriet censément mal, mais en fait ça va^^). Je me suis dit que ce serait super si jamais un jour je faisais des animations qui se passent à cette époque !

Je suis en vacances et j’ai terminé tous mes projets. J’ai enfin du temps pour coudre pour mon plaisir ! Alors j’ai rangé mon atelier et choisi dans mon planning un projet facile qui pourrait compléter ma garde-robe.

14 juillet 2022 :

Je n’ai pas utilisé de patron car les pièces sont seulement des rectangles froncés et des bandes de tissus. Je les ai montées au fur et à mesure sur mon mannequin :

J’ai cousu tout ce que je pouvais à la machine, et voilà ce qui me reste à la main ! Ce sera ce soir devant la télé^^

Même jour, 22h30 :

Voilà, j’ai terminé le tablier devant « Les Saveurs du Palais », un film avec Catherine Frot qui donne envie de manger du Saint-Honoré^^.

Je l’adore !
Couture

Le Corbeau et le Renard

(Et autres animaux de Fables)

Imprimé à Epinal, forcément !

Ce qui est bien avec les jours fériés, c’est que je peux passer des heures d’affilée à coudre. Enfin, je commence à avoir mal aux yeux et au dos plus vite qu’avant^^ Hier donc, j’ai commencé la partie me concernant d’un gros projet : quatre costumes XVIIème représentant les animaux emblématiques des Fables de la Fontaine. Cette année nous fêtons le 400ème anniversaire de sa naissance, et c’est un choix évident qui s’est imposé à nous pour choisir le thème de notre groupe pour la journée « Grand siècle » de Vaux-le-Vicomte !

Si tout se passe bien il y aura :

  • Le Corbeau
  • Le Renard
  • Le Lion
  • Le Loup
  • L’Agneau
  • La Chatte métamorphosée en femme
  • La Grenouille qui voulait être aussi grosse que le bœuf
  • Perrette et le pot au lait

J’ai déjà presque terminé « l’agneau », bien avancé « le corbeau » (ce sera Hervé, je reprends une chemise blanche, un pantalon et un long gilet noir déjà cousus), et en attendant d’avoir les mesures du « lion », j’ai commencé mon propre costume, à savoir « le renard ».

Ce seront des costumes de théâtre plus que des costumes historiques, et même si la silhouette du grand siècle sera respectée, je vais me faciliter la vie sur le plus d’éléments possibles ! Il y aura des fermetures éclair invisible, de l’élastique et des fausses superpositions.

14 mai 2021 :

J’ai commencé par le bas, à savoir un pantalon orange avec des crevés dorés. Il y a une fermeture éclair et un bouton qui seront cachés par le bustier. Il est très confortable et je peux bien bouger dedans ! J’ai fini par du ruban.

Si le bas était facile et rapide à faire, ce n’est pas le cas du bustier. Je me suis grandement inspirée de celui de Roxane dans Cyrano de Bergerac au moment du discours sur le Tendre. Comme j’ai déjà cousu une jupe dans ce tissu doré, je pourrais le porter en version « fille » ! Par contre, comme je n’ai pas les mêmes tissus ni le temps de broder le parement de devant, c’est une version personnelle pour laquelle je me suis inspirée du matériel que j’avais sous la main.

En temps normal j’aurais cousu ce haut en trois parties : la chemise blanche, le corsage doré et le manteau de robe orange ; là il m’a fallu réfléchir un peu pour superposer toutes ces parties… Et bien sûr, la partie centrale est trop large une fois sur moi. Tant pis, ce sera sympa quand même ! Je suis occupée à coudre tout ça à la main depuis hier, et je n’ai pas encore terminé.

23 mai :

Pressée par le temps, j’ai un peu réduit la prise de photos, et j’ai terminé mon costume de Renard hier !

Après l’essayage, j’ai finalement ajouté une partie pour cacher la braguette du pantalon :

La partie bustier a été un peu longue, surtout que je me suis amusée à broder des perles à la main. Forcément, j’ai pas de temps, je brode à la main T-T, logique ! Les manches et les basques ont également pris du temps d’une part parce que les mancherons avaient une forme bizarre que j’ai dû reprendre plusieurs fois, et d’autres part parce que j’ai cousu un galon doré pris dans les coutures. J’ai repassé plusieurs fois mais le tissu orange a toujours tendance à godiller… Bon, une fois sur moi, ça ne se voit plus ! Si je montre des photos sur cintre, c’est que mon mannequin ne peut pas porter de corset, et ça ne passait plus.

J’ai cousu d’autres manches jaune et blanc, comme si je portais une fausse chemise. Elles sont montées sur biais et vite cousues si jamais je dois les enlever ou les changer.

Je montre en dernier ce que j’ai réalisé en premier ! Ce sont les oreilles et la queue qui sont en laine cardée sur une base en feutrine rembourrée. Et vous pouvez voir ma nouvelle super perruque réalisée par Hair Club selon des photos 🙂 C’est en gros la coiffure de Kate Winslet entre « Raison et Sentiments » et « Titanic » !

11 octobre 2021 :

Depuis le mois de mai, j’ai réalisé le costume de « l’agneau » mais bien sûr j’ai oublié de faire des photos.

Hier, j’ai prêté celui de « La Laitière » pour faire « Perrette et le pot au lait ».

Je travaille en ce moment sur le costume du « lion », pour lequel, cette fois, j’ai réussi à récupérer quelques clichés :

23 octobre 2021 :

Je viens de terminer le costume du lion !

Nous avons une nouvelle fois reporté notre événement : finalement, nous irons tous costumés lors de la journée « Grand Siècle » 2022.

Ce sera plus gai et on aura moins froid !

22 juin 2022 :

Pfiouuuuuu… Voilà, des mois après, on va enfin participer à la Journée « Grand Siècle » ! Du coup on n’est plus dans l’anniversaire de La Fontaine mais le thème colle toujours bien avec le château : c’est XVIIè et La Fontaine y a séjourné 🙂

Finalement il n’y aura plus « Perrette et le pot au lait » parce que mon amie ne peut plus venir, mais tous les autres personnages choisis il y a deux ans seront là ! Même si j’ai adoré organiser tout ça, j’avoue que pour l’an prochain j’ai déjà réfléchi à un thème beaucoup plus simple… D’une part parce que j’ai cousu quatre costumes et aidé pour un cinquième et que ça m’a pris beaucoup de temps, et d’autre part parce qu’ainsi on pourra accueillir bien plus de monde : les thèmes pointus c’est super pour avoir un groupe qui déménage, mais ça n’est pas abordable par tous mes amis !

Alors voilà, je viens tout juste de terminer les costumes du Renard et du Corbeau ! (J’attends encore le chapeau pour le Corbeau) :

Je suis assez fière de tout mais plus particulièrement de mon masque de Renard, bricolé à partir d’un rouleau de PQ et de pâte à modeler auto-durcissante, et du sac en forme de camembert du Corbeau 😀

J’ai déjà hâte de voir les belles photos qui vont être prises là-bas 🙂

28 juin 2022 :

La Journée Grand Siècle a eu lieu avant-hier, nous sommes fourbus mais fiers ! Notre groupe a remporté un joli succès et a été pas mal photographié 🙂

Je n’ai pas encore les photos des pros qui étaient sur place, mais bien celles de mes amis !

Huit animaux de Fables de la Fontaine !
Un superbe portrait réalisé par Xavier-Michel Coudray
Couture

Un couple pour le bal « Persuasion » de Zeist

En avril, si tout se passe bien, on se rendra à un bal historique qui aurait dû avoir lieu en avril 2020 ! Je n’y suis allée qu’une fois mais j’en ai vraiment gardé un bon souvenir. Hormis le maître de ballet qui n’était pas très clair tout était parfait ! Le château était superbe,la nourriture aussi, et surtout c’était organisé par la Jane Austen society of Netherlands 🙂

Pour l’occasion je vais retaper le costume d’Hervé : sa redingote a été beaucoup portée et la doublure est foutue. Pantalon, chemise et foulard sont nickels, et je vais lui coudre un nouveau gilet. Quant à moi, j’ai déjà trois robes qui pourraient aller, mais Hervé m’a dit que puisque c’était le seul évènement auquel on se rendrait avant longtemps, je pouvais en faire une autre !

10 février 2022 :

J’ai trouvé ce magnifique sari en seconde main, et je compte en faire une robe. Le patron sera simple et improvisé par-dessus une robe 1910 que j’ai démontée, pour me simplifier la vie et mettre les broderies en valeur :

J’ai juste plié et épinglé le tissu pour me donner une idée, je vais me laisser quelques temps pour voir si une meilleure inspiration ne viendrait pas.

Pour la veste, j’avais mis une doublure en satin qui n’a pas tenu le coup, et que je remplace par une plus solide en laine. Je trouve que c’est assez difficile à faire, je préfèrerais en coudre une nouvelle ! Mais je n’ai pas le budget pour acheter de la laine.

11 février :

J’ai terminé ce matin ! Ce fut long, j’ai dû faire le « raccrochage » entièrement à la main. L’avantage de cette nouvelle doublure c’est que la veste ne lui glisse plus des épaules. J’ai même ajouté une petite poche !

13 mars :

Ma robe est finie ! J’ai choisi une forme simple pour le haut, un mélange de la robe de Mrs Hurst dans « Pride and Prejudice » mais aussi de style asiatique et de modernité.

Les manches et le corsage sont coupé d’un seul tenant. J’ai rebrodé les mêmes motifs que ceux de la jupe sur les manches :

22 juin 2022 :

J’ai mis un peu de temps, mais voici quelques images de nous au bal de Zeist !

(Téma mes collants :D)

Couture

Costume tailleur steampunk

25 avril 2022 :

J’ai accepté une commande super intéressante, à savoir un costume pour un spectacle de la compagnie « Al Kymia » ! Viviane et moi avons dessiné un tailleur de ville inspiré d’une gravure de 1898, mais modifié selon ses souhaits et quelques conseils pratiques de ma part. (Pour l’avoir expérimenté, je lui ai notamment suggéré d’avoir un costume en plusieurs pièces afin de pouvoir enlever ou remettre des couches ou le laver plus facilement.)

Voici la toile de la veste en coton épais marron, histoire de ne pas faire de bêtises, ainsi que celles de la blouse et de la jupe ! Tout est épinglé et/ou bâti, j’attends mon modèle pour les essayages^^

20 mai :

Je n’ai pas tenu un compte-rendu de mon avancement ces derniers jours car je n’ai pas fait des choses très intéressantes à prendre en photo. Viviane est venue pour un essayage et j’ai pu retoucher toute les pièces directement sur elle, c’était très pratique ! J’ai donc cousu le principal de la blouse, surjeté les pièces de la jupe et reporté celles de la veste.

Je lui ai aussi cousu un petit faux-cul pour que la jupe ait la bonne silhouette :

Dans le même tissu que la chemise 🙂

J’ai cousu la jupe ce matin !

Elle a encore besoin d’un bon repassage, d’une ceinture et d’un ourlet !

7 juin :

Ces derniers jours j’ai donné un grand coup histoire de parvenir, dans l’idéal, à terminer ce costume dans la semaine. J’ai terminé la jupe et ai ajouté une encolure avec de la dentelle sur la blouse.

J’ai réparé et décoré un chapeau que Viviane m’a passé. Il était tout cabossé, et maintenant il semble neuf ! J’aime bien la décoration du gros nœud faite avec ma machine à coudre 🙂

Voilà pour l’instant !
Couture

Perruque XVIIIè

Depuis que j’ai les cheveux courts, je porte des perruques aux événements costumés. J’en ai plusieurs dont une que j’ai faite faire, un genre de chignon flou roux qui couvre plusieurs décennies (jamais parfaitement, mais je me trouve bien avec !) Malheureusement pour le XVIIIè siècle et les tenues de la noblesse, je n’ai rien et préparer mes cheveux moi-même est vraiment trop compliqué : j’ai d’abord voulu en acheter une chez « Hair Club », là où j’ai fait faire la rousse, mais c’est vraiment cher, et comme j’avais une perruque grise dans mes affaires, je me suis dit, allons-y, transformons-la ! Au pire c’est raté 😀

1er avril 2022 :

Je souhaite une coiffure qui convienne avant tout pour ma robe de Marie-Christine d’Autriche, mais un peu moins haute et sans les rouleaux sur les côtés, car je trouve que c’est ridicule. Ce sera plus comme le tableau de droite, mais sans les grosses boucles derrière. Si j’y parviens je ferai une natte pour délimiter la partie chignon !

La perruque que j’ai a les cheveux implantés dans le sens contraire que celui nécessaire, aussi j’ai commencé par tout démonter ! J’ai aussi agrandi ma tête en polystyrène en la coiffant d’un bonnet rembourré de ouate.

2 avril 2022 :

J’ai peint les bords avec de l’acrylique grise pour que la jonction se voit moins, puis ai réalisé des tests pour les boucles (histoire de ne pas me retrouver avec toute une perruque brûlée après des heures de travail^^)

Les boucles prennent bien !

Puis j’ai commencé à coudre les mèches en partant des bords et en progressant vers le centre, pour ne pas me retrouver avec des trous !

Comme j’ai une plus grosse tête que la taille standard, il reste une partie au centre qui n’est pas couverte de cheveux : ce n’est pas grave car une fois le chignon fait, on ne la voit plus.

5 avril :

Et c’est parti pour les bigoudis !

Gorgone Power !

6 avril :

Les cheveux sont secs, c’est parti pour la mise en forme ! Cela a été plus simple que je l’aurais imaginé, finalement la partie la plus compliquée aura été de coudre les bandes de cheveux.

Pour combler la calvitie j’ai cousu un filet puis posé un chignon en laine grise cardée. Devant, pour qu’il y ait ce petit « pouf » à la Pompadour, j’ai glissé une boule de cheveux que j’ai gardé de ce qui tombait des mèches.

A coup de brosse, d’élastiques, d’épingles et de points de couture, voilà le résultat !

Je suis super fière de moi, elle est trop belle ma première perruque !!! Du coup, j’ai envie d’en faire d’autres T-T